• Une nouvelle aquarelle : « Shinjuku rain » 7ème partie

    Réalisation étape par étape : Utilisation des masques et finitions

    Pour cette aquarelle j'ai fait usage des masques pour préserver certaines surfaces de petite taille comme les rainures du trottoir :

    Une nouvelle aquarelle : « Shinjuku rain » 7ème partie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une nouvelle aquarelle : « Shinjuku rain » 7ème partie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...ou tout simplement pour protéger les bords extérieurs de l'image afin d'avoir un coup de pinceau plus large, plus libre. En effet, dans ce type de travail, il faut veiller que la recherche du détail ne vienne pas « tuer » la spontanéité du travail.

    J'ai également masqué le pourtour de la partie centrale afin de réaliser l'effet d'ombrage qui le met en « relief ». Sur cette photo, le masquage apparait légèrement plus brillant. Le gommage de ce masque doit être assez doux car il recouvre des parties déjà mises en couleur, donc assez fragiles.

    Une nouvelle aquarelle : « Shinjuku rain » 7ème partie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour appliquer le drawing gum autour de la partie centrale et autour de la partie périphérique, j'ai utilisé un pinceau vraiment bas de gamme car je n'ai pas besoin dans ce cas d'une grande finesse de tracé. Il s'agit seulement de respecter le trait de bordure qui a été mis en place avec un tire-ligne trempé dans la gomme de masquage (voir mes articles précédents consacrés à ce sujet : L'usage du drawing gum ou de la gomme à masquer).

    Une nouvelle aquarelle : « Shinjuku rain » 7ème partie

     

     

     

     

    Lorsque tous les détails souhaités sont présents, que les nuances de couleur correspondent aux effets souhaités, il est quelquefois nécessaire de reprendre des tons ou des lumières, des ombres éventuellement pour parvenir à l'effet global auquel on souhaitais parvenir au début du projet.. Comme je l'ai dit dans l'article précédent, pour un travail aussi minutieux, il est nécessaire de « savoir s'arrêter »,c'est à dire ne pas se laisser emporter par l'envie de toujours ajouter des détails, des subtilités, ce qui aurait pour conséquence de faire perdre à l’œuvre sa dynamique. C'est seulement à ce moment que l'on peut poser la signature.

    Une nouvelle aquarelle : « Shinjuku rain » 7ème partie

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :