• "JAZZ/BLUES, sur la route" un livre d'images

    Une exposition, un livre d'images

    "JAZZ/BLUES, sur la route"



















    J'ai réalisé en 2006 et 2007 une série de toiles sur le thème du jazz et du blues, en partant du principe que je n'utiliserais que des formats carrés et que je montrerais des paysages (liés à l'histoire de ces genres musicaux) et des instruments, vus à la façon dont un musicien les perçoit (de très près).
    Le titre de chaque toile est celui d'un morceau célèbre.

    "JAZZ/BLUES, sur la route"
     



    Je vous propose de voir dans les prochains articles comment j'ai composé chaque toile de cette série.

    Extrait du livre "JAZZ/BLUES, sur la route" :

    Des néons qui clignotent, un taxi jaune qui s'éloigne sur la pavé défoncé dans la nuit new-yorkaise... Les vieux complices du « Preservation Hall » qui reprennent encore une fois « The saints... »... Les caves du Saint Germain de l'après-guerre... Une vieille godasse qui martèle le tempo sur la scène d'un petit club du South Side de Chicago...
    Des images qui sont devenues des archétypes, des poncifs même. Et pourtant elles suffisent à chacun de nous pour bâtir un petit cinéma personnel, nourri de souvenirs, d'émotions, de photos en noir et blanc, de vieux disques réécoutés mille fois. Le jazz, comme le blues, est une musique d'images.
    Lorsque j’ai envisagé de commencer cette série d’oeuvres sur (ou autour de) la musique afro-américaine, deux directions me sont apparues comme évidentes: il fallait peindre des musiciens et des paysages, urbains bien sûr, puis évoquer des souvenirs de concerts, des disques, des titres de morceaux aussi, ces « standards » rejoués inlassablement et jamais semblables d’une version à l’autre qui constituent les repères, les jalons de l’errance des musiciens d’une ville à l’autre, d’un club à un studio d’enregistrement.
    Il fallait rendre aussi cette connivence particulière du musicien avec son instrument, sa recherche perpétuelle du « son idéal ». Je voulais peindre cette relation privilégiée, mais sans mettre de visages près de ces instruments. Je devais donc peindre des instruments, mais seulement des instruments et laisser chacun compléter l’image avec le musicien de son choix... et ses propres souvenirs. Et puis il me semblait important de donner à voir ce que perçoit le musicien de son propre instrument, l'extrême proximité, et les autres instruments perdus dans le fouillis de la scène, dans le flou, seulement présents par les sons qu'ils émettent et qui se croisent dans l'espace de la scène.
    J'ai travaillé à partir de photographies prises au fil de mes voyages. Certaines d'entre elles l'ont été bien avant que ce projet n'existe... Les images d'instruments sont les plus littérales: la photo traduit simplement la vision du musicien dont je parlais précédemment. Elles ont été utilisées presque sans modification. Les paysages, quant à eux, ont subis des transformations informatiques permettant de traduire cette métamorphose du réel que permet la musique... et qu'inventent nos souvenirs, nos rêveries. Alors j'ai pu commencer à peindre...

    "JAZZ/BLUES, sur la route"

     

     

     

     

     

     

     


    Cette série a été présentée en 2007 à la Galerie 39 de Fontenay-le-Comte et en 2009 à la Médiathèque Pierre Menanteau de Luçon


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :