• Encre de Chine ?

    " Les instruments du travail à l'encre : 2ème partie "

    Lorsque je n'utilise pas l'encre de Chine « classique », que l'on trouve en France, en flacon, en tube, en cartouche, mais toujours sous forme liquide, mon choix se porte sur l'encre « chinoise ». Celle-ci est vraiment fabriquée en Chine et à la différence de sa « cousine » européenne, elle est fabriquée, non pas à partir de produits chimiques, mais avec des produits naturels, notamment  du noir de fumée, de la colle, du camphre. Les recettes de fabrication sont différentes en Chine et au Japon. Elle se présente sous forme solide, des bâtons de taille plus ou moins importante. Il est donc nécessaire de la diluer avec de l'eau pour lui donner sa forme liquide.

    Encre de Chine ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On utilise pour cela une pierre spéciale, proche de l'ardoise, entaillée d'une partie creuse (« l'Océan ») et d'une partie en pente (« la Terre »). L'eau s'accumule dans l'Océan et, en frottant le bâton d'encre sur cette pierre, on obtient un mélange plus ou moins dense.

    Encre de Chine ?

     

    Cette préparation est celle utilisée aussi bien par les peintres que par les calligraphes asiatiques. L'étape de la dilution est d'ailleurs considérée par ces artistes comme un préalable nécessaire (une « mise en condition ») à l'exécution de l’œuvre.

    Encre de Chine ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il existe aussi une encre chinoise liquide, de marque « Chung Hwa », commercialisée dans un flacon de porcelaine assez gracieux.

    Encre de Chine ?

     

     



     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :